Actualité

Enterrement : après le confinement, les règles en vigueur

enterrement

Dans de nombreuses situations d’urgence, en particulier au lendemain d’une épidémie, il peut y avoir de nombreux corps qui nécessitent un enterrement. Pour des raisons sanitaires, il est nécessaire de prendre certaines précautions. Les obsèques funéraires ne sont autorisées sous certaines conditions.

Habillage du corps

Selon les coutumes locales et la définition de l’inhumation, il est nécessaire de fournir des cercueils, du tissu ou d’autres accessoires, pour que les familles puissent envelopper leurs morts avant l’enterrement. Les couvertures et les tapis de couchage peuvent être également utilisés si le tissu n’est pas disponible. En cas d’épidémie, des sacs mortuaires scellés, disponibles sur pompes funèbres telles que Clair Obsèques doivent être fournis dans la mesure du possible.

Désinfection

Après les situations épidémiques, la « désinfection » à la chaux (ou au chlorure de chaux) est toujours fortement conseillée. Toutefois, il faut faire attention puisque certains produits peuvent ne pas être efficaces pour éliminer les agents pathogènes infectieux. Ils pourraient être dangereux pour ceux qui l’utilisent.

La fourniture de vêtements de protection appropriés à ceux qui contribuent à l’organisation de l’enterrement est obligatoire. De ce fait, la prise en charge de l’inhumation des morts est susceptible d’être plus efficace dans la plupart des cas. Le cas échéant, le chlore ou des désinfectants médicaux peuvent être utilisés par des personnes formées pour désinfecter les zones qui ont été en contact avec des cadavres infectés.

Vêtements de protection

Des gants et des salopettes doivent être fournis aux personnes qui manipulent des cadavres provenant d’épidémies et des corps avec des blessures ouvertes. Dans certaines situations à défaut d’enterrement, la famille peut opter pour l’inhumation ou la crémation. L’enterrement ne doit être pris en charge que par les travailleurs de la santé. Ces derniers, en contact avec des cadavres doivent être encouragés à se laver soigneusement, avec un savon désinfectant, en particulier en cas d’épidémie où il y a une forte prévalence du virus.- Transport de corpsLe mode de transport de corps le plus courant vers le lieu d’inhumation ou de crémation se fait en procession par le groupe destiné à cet effet. Dans le cas d’épidémies, il est nécessaire de transporter les cadavres par véhicule. Ces véhicules doivent être nettoyés et désinfectés à fond après usage en les vaporisant avec des produits appropriés

L’inhumation

L’enterrement doit être géré avec soin. Lorsqu’il y a plusieurs groupes de population touchés, il peut être nécessaire de prévoir des zones d’inhumation en pleine terre séparées. Selon les coutumes locales, du ciment pour les pierres tombales peut également être nécessaire.

Profondeur d’enterrement

Il est important que les corps soient enterrés à une profondeur suffisante pour éliminer les odeurs et empêcher qu’ils soient atteints par les charognards et les chiens. Une couverture de sol d’au moins 1,0 m est recommandé.

La base de toute fosse d’enterrement doit se trouver à au moins 1,5 m au-dessus de la nappe phréatique, si possible, pour minimiser la contamination. En général, il est recommandé de recouvrir les tombes à moins qu’il n’y ait un risque de contamination particulièrement élevé. Il peut arriver que les cadavres soient même brûlés.

Recommandations pour réduire la propagation de virus

Voici les principales recommandations pour la réduction des contaminations et par conséquent la diminution du nombre de morts en crise sanitaire :

  • Donner la priorité aux vivants sur les morts (fournir des installations sanitaires aux survivants en premier lieu).
  • Promouvoir l’identification et le marquage des cadavres.
  • Fournir des informations précises concernant les risques liés aux cadavres
  • Ne pas promouvoir l’enterrement ou incinération massive des corps
  • Eviter l’inhumation en pleine terre massive de corps non identifiés dans de grandes tombes.

Malgré le déconfinement, l’état urgence sanitaire proroge. Il faut rester toute même prudent pour ne pas nuire la santé de tout le monde.

1 comment Add New Comment

  1. […] La restriction de rassemblement de 6 personnes n’est pas applicable aux cérémonies funéraires. L’article 3 du décret n°2020-1310 précise cette disposition : « Les rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public […] mettant en présence de manière simultanée plus de six personnes sont interdits. Ne sont pas soumis à cette interdiction : […] Les cérémonies funéraires organisées hors des établissements mentionnés au 3°, dans la limite de 30 personnes. » Pour rappel, la jauge avait été placée à 20 personnes, dont les employés des pompes funèbres, lors du confinement du printemps 2020, plus d’informations ici. […]

Comments are closed.