Suisse

La vie d’aujourd’hui en EHPAD après le coronavirus

ehpad coronavirus

La crise sanitaire liée à la covid-19 aura réussi le pari de bouleverser toutes les habitudes. En effet, que ce soit sur le plan social ou sur le plan professionnel les données ont considérablement changé. Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ne sont pas du reste. Il y a de profondes mutations dans le quotidien des EHPAD. Voyons ensemble comment s’y présente la vie après le coronavirus.

Les activités d’après crise

La crise sanitaire a permis à tout le monde d’avoir un nouveau regard sur les bénéfices des activités récréatives et physiques sur les pensionnaires des EHPAD coronavirus oblige. Cet ensemble d’activités a un retour de grande satisfaction chez tout un chacun des parties prenantes à la vie dans ces établissements. Les mesures d’assouplissement annoncent aussi le retour des seniors à certaines de leurs habitudes.

Dans le respect des gestes barrières, il est possible d’initier et de conduire des activités en groupe restreint. Il est aussi possible de pouvoir retrouver à l’interne les petits soins comme le passage du coiffeur ou la petite séance avec leur kinésithérapeute. Ce sont les établissements qui sont dotés de grands espaces extérieurs qui peuvent se permettre d’avoir des activités plus englobantes. Ils peuvent s’accommoder de la participation de consultants comme des coachs, des artistes, des musiciens, des jardiniers et des peintres. Dans le respect des instructions données par les autorités nationales, il faut que les managers des EHPAD prennent des mesures qui sont adaptées à leurs établissements.

seniors et coronavirus

Les nouvelles modalités des visites en EHPAD

Les visites ne sont plus comme c’était à l’époque d’avant le coronavirus. Le gouvernement s’est employé à utiliser la pédale douce pour le déconfinement en matière des visites. La première formule est l’instauration d’une vitre transparente entre le visiteur et le visité. Avec l’évolution des choses, les visites qui se passent en extérieur peuvent recevoir plus de deux visiteurs.

Certaines directions ont commencé à retrouver les visites en chambre. Cette dernière est la plus contrôlée en matière de précaution sanitaire et de respects de gestions barrières. En chambres, les résidents ne peuvent recevoir que deux personnes au maximum. Les visites en chambre sont possibles quand leurs demandes sont faites de manières expresses par les résidents ou que leur état de santé le nécessite.

Les plus jeunes visiteurs sont les plus heureux. En effet, il leur est de nouveau permis d’aller à la rencontre de leurs grands-parents et de passer du temps avec eux dans le respect des mesures barrières. Toutefois, les moins de quinze ans doivent de façon obligatoire être accompagnés.

Ce n’est donc plus l’époque des câlins est des douces étreintes, mais la chaleur des cœurs et de retour. Vivement qu’ils puissent bientôt se prendre les uns dans les bras des autres.

L’accueil des nouveaux pensionnaires

Les réalités de la crise ont été très dures pour les EHPAD. En effet, les maisons de retraite ont enregistré un nombre très élevé en termes de décès. Actuellement, le nombre des demandes est en nette ascension. Cette hausse peut se traduire par la vision des EHPAD comme des refuges sanitaires. Il revient alors aux équipes de direction de développer les stratégies nécessaires pour préserver la santé des anciens et des nouveaux résidents.